Une meilleure digestion

La digestion est le processus qui permet de transformer les aliments en substances permettant à l'organisme de se régénérer et de renouveler le potentiel vital. La qualité de la digestion dépend essentiellement de la respiration et de la vitalité de l'organisme. La respiration intervient dans ce processus, car la digestion a besoin de la chaleur obtenue par combustion de l'oxygène afin que les fermentations se fassent correctement. Sans chaleur suffisante il n'y a pas de digestion possible. D'autre par la sécrétion des sucs digestifs dépend de la vitalité de l'individu, donc si l'individu est faible, la digestion sera faible. 


Pour bien digérer, il est nécessaire de manger dans de bonne condition en prenant son temps, manger vite est une des pires choses que l'on puisse faire. Pour manger il est indispensable d'avoir faim, si l'on a pas faim c'est que l'estomac n'est pas encore près à recevoir un nouveau repas. La cause peut être des repas trop rapprochés, du grignotage entre ceux-ci ou des horaires irréguliers. 

La mastication est un autre élément important qui est souvent délaissé dans l'empressement de la vie moderne. Pour être bien digérés, les aliments doivent êtres bien mastiqués et mélangés à la salive. Tout le monde le sait, mais beaucoup bafouent cette règle élémentaire. 

Boire de grandes quantités de liquide au moment du repas dilue les sucs digestifs, ce qui diminue leur efficacité. Tout ce qui est glacé (boisson et glace) va contre le bon déroulement de la digestion qui doit se faire à 37°C.  







Enzymes digestives
Les enzymes sont des protéines indispensables au bon déroulement de la digestion. Elles se trouvent naturellement dans tous les aliments crus. Par exemple, si l'on coupe une pomme ou une pomme de terre en deux, très rapidement la chair va commencer à noircir. Ce noircissement est du à la
présence d'enzymes. Si l'on mange des aliments crus les enzymes présents dans ceux-ci déclenchent très rapidement un processus de prédigestion qui aura pour conséquence un allégement du travail de l'estomac et une digestion plus complète. Il est à noter que les enzymes sont pratiquement tous détruits à une température supérieure à 45 °C , donc tout ce qui est passer par la casserole ne contient plus le moindre enzyme digestif. Dans le cas des aliments cuits il n'y a pas de prédigestion et l'organisme doit puiser dans ses réserves vitales pour que la digestion se fasse à peu près correctement. Faut-il pour autant en conclure que tous les aliments doivent-être mangés crus ? La réponse n'est pas si simple car à coté des enzymes de nombreux aliments, comme es céréales, les oléagineux et la pomme de terre, contiennent des inhibiteurs d'enzymes. Ceux-ci sont nécessaires pour leur conservation en empêchant les enzymes de digérer prématurément le fruit ou la graine, ils sont donc un obstacle au bon déroulement de la digestion. Le processus de germination engendre une diminution des inhibiteurs d'enzyme en augmentant l'activité enzymatique totale, c'est probablement pourquoi les écureuils enterrent les noisettes avant de les manger.

Les aliments crus sont probablement les aliments les plus adaptés au maintient de notre vitalité, mais après plusieurs milliers d'années de dégénérescence l'organisme humain ne peut se remettre rapidement à une alimentation entièrement cru. D'ailleurs les personnes qui ont essayées n'ont pas l'air en meilleur santé que les autres, au contraire. Au nivaux des connaissances actuelles on peut recommander sans trop de risques une alimentation 50% cru et 50% cuite sachant que tout ce qui est graine doit être cuit ou germé. La pomme de terre ne peut-être mangée cru . Autrement la plupart des fruits et légumes peuvent-être mangé crus. En cas de digestion trop faible ou d'une alimentation trop cuite, il est conseillé de compléter le repas avec des enzymes sous forme de gélule ou de comprimé.
Par comparaison à l'homme, un singe de même poids développe une force musculaire 4 fois supérieure avec un régime végétalien cru. Aussi quels autres animaux sur terre sont affligés par autant de de maladies que les humains ? 



Digestion, Épices et Aromates. Les épices et les aromates sont d'une grande importance pour équilibrer les repas en vu d'améliorer la qualité digestive et nutritive des aliments. Vu le nombre d'épices et d'aromates à commenter nous nous contenterons ici de mentionner l'essentielle.
Le poivre, très piquant, peut être consommé modérément avec tout ce qui est crudité et surtout les œufs qui sont de nature très froide pour l'estomac.
La cannelle est l'alliée indispensable de la pomme et des produits laitiers.
Le gingembre est très utile pour la digestion des produits de la mer, ainsi que pour les crudités et les plats végétariens.
Le clou de girofle, trop peu utilisé de nos jours, réchauffe la nature froide des légumes et a un effet assainissant sur le système digestif.
La noix de muscade, à consommer modérément, a un effet assainissant et contribue à une haleine agréable. 


La Flore Intestinale
Nos intestins abritent de nombreux micro-organismes qui participent activement au processus digestif. Mais la consommation ponctuelle ou prolongée de substances nocives associée à une alimentation pauvre en aliments crus peut altérés gravement l'équilibre de la flore intestinale. La conséquence est une digestion incomplète qui entraîne malnutrition, ballonnement, abondance de toxines, diminution des défenses et irrégularité du transit. L'entretien de la flore intestinale se fait par une consommation suffisante de fruits et légumes crus avec éventuellement, selon les tolérances de chacun, des produits à base de lait fermenté comme le yaourt ou le Kéfir. On peut aussi, selon les besoins, faire des cures de ferments lactiques, surtout après avoir consommé des produits toxiques ou agressifs. 



Source : Extraits / http://www.bio-forme.fr/bioinf8.htm